2010_06_23_2548Nous étions un peu tristes d'apprendre que notre projet s'effaçait. J'imagine que la vie nous réserve d'autres surprises et nous ne sommes pas à court d'idées, mais celui ci est à envoyer aux oubliettes et nous étions déçus, il nous fallait le temps de relever la tête. Le passage du facteur ne nous à pas remonté le moral, il s'agissait d'un festival de courriers absurdes que nous réserve parfois une administration vorace. La matinée s'est donc écoulée dans les grincements de dents, pendus au téléphone ou à rédiger des réponses à des menaces incohérentes.

Et puis, la lumière de l'été débutant nous a souri, nous nous sommes installés au jardin, pour souffler un peu, mettre de la couleur à mes doigts de pied, boire un thé, feuilleter des magazines et avoir l'eau à la bouche en lisant des recettes que je réaliserai un jour, à contempler un petit guéridon qui sera bientôt recouvert de peinture (grise, je pense)... Saturer ses yeux de lumière, de blanc, de vert en s'enivrant du parfum des herbes fraiches... Les vilains attendront !

2010_06_23_2535
2010_06_23_25382010_06_23_2540
2010_06_23_25422010_06_23_2543
2010_06_23_2547_modifi__1