IMG_2025

Le buraliste rit avec ses collègues, il a du bonheur plein la tête, il claironne à tue tête qu’aujourd’hui, c’est jour de chance ! Quand je lui dis que je n’y crois plus, à la chance, il répond que ça l’étonnerait bien, ça, qu’avec un sourire comme le mien, c’est la vie elle même qui sourit. Surprise, j’empoche avec une nouvelle légèreté mon paquet de cigarettes dont les volutes bleutées vont napper ma soirée de solitude. Et puis la bonne humeur, c’est contagieux ; je sors en souriant, si bien que, du coup, les gens dans la rue me sourient aussi… ca fait une farandole tous ces sourires, ça sort du bureau de tabac et ça se promène dans la rue, ça tournoie autour de la maison carrée, ça entre dans les halles, et ça se dirige quelque part vers les arènes, un sourire de lèvres en lèvres, aérien et volatile, comme une bulle de savon, un parfum au vent…