P1040264_045_Il est des rendez-vous ou l'on se rend, pas vraiment à l'aise, comme avec un caillou dans sa chaussure...

C'était le cas aujourd'hui puisque je rencontrais ma banquière, pour lui annoncer que je ne savais pas vraiment comment payer les mensualités de mon crédit immobilier, puisque Pôle Emploi sera dans quelques jours mon meilleur ami, et que la maison n'est pas encore vendue...

Soyons francs, elle a un peu tordu le nez, et moi encore plus,quand j'ai réalisé que, non, je n'avais pas d'assurance chômage ! 

Je lui ai parlé de mon projet, celui d'ouvrir une mercerie créative, avec des fils, des tissus, de la laine, des kits... J'ai argumenté, expliquant qu'aujourd'hui, les gens ressentaient un vrai besoin de créer eux mêmes, de fabriquer pour eux et pour les autres, se réapproprier des techniques simples pour les adapter à leur envies, fabriquer des objets uniques, avec le coeur dans des matières nobles et naturelles. Prendre le temps de faire, d'inventer, de s'amuser...

Quand on évoque ces envies d'un autre monde, je vous assure que l'on a du mal à regarder son banquier dans les yeux ! pas vraiment la sensation de pouvoir se comprendre, de parler la même langue.

Et là, surprise. Ses yeux s'illuminent, elle m'explique qu'elle même crée des bijoux, qu'elle s'est inscrite comme auto entrepreneur, qu'elle travaille sur son blog, et que heureusement qu'elle a ces instants de création, parce que le monde d'aujourd'hui est vraiment trop terne ! ... !!!

Elle arborait à son poignet un magnifique bracelet, m'a complimentée sur le collier de Min, sur ma tunique aussi et mon écharpe, on a même parlé des aiguilles de bambou que Christiane aime tant !

On a aussi trouvé des solutions pour que je ne boive pas trop le bouillon ! Un joli paquet de démarches à accomplir, mais voilà que je suis sortie de la banque presque soulagée !

Elle est pas belle la vie ?