DSC_0010Il y a quelque chose de la famille Adams chez nous… Une famille bizarre, un coté tribu, des blessures profondes que nous taisons parce que nous n’en avons plus grand chose à dire et qui nous rendent malgré nous différents.

Ici, pour Halloween, on aime les portes qui grincent, les bruits de chaine, les toiles d’araignées, les teintes orangées des citrouilles et des feuilles mortes, le vent qui souffle et qui résonne, les sorcières aux cheveux de corde et dont les yeux brillent…

Il a quelques années, alors que j’étais seule avec les enfants, nous nous étions rendus un mercredi dans une boutique hangar « foire à tout » aimantés par une publicité reçue le matin même dans la boite aux lettres… Un arrivage exceptionnel pour la fête des sorcières…

Nous y avons passé l’après midi. lmaginez une bande de cinq enfants de 6 à 13 ans, farfouillant, les yeux brillants, dans les rayons d’objets les plus répugnants qu’ils soient et dont la mère semblait tout aussi fascinée… Il y avait dans nos yeux comme une jubilation à essayer, mettre en scène, rire, avec cette violence qui n’était là que du plastique, comme une spectaculaire catharsis.

Nous avions compté nos sous pour ne ramener que l’indispensable, ces objets à très petit prix que nous brandissions, rayonnants, des bras coupés que nous imaginions déjà sortir du piano, des squelettes, des perruques inouïes, des sorcières aux yeux brillants, des panoplies de bourreaux, à nos yeux presque romantiques…

La maison avait changé d’allure, pour le plus grand amusement des amis des enfants,  à la frayeur des enfants de passage venus quémander des bonbons, stupéfaits par cette ambiance irréelle et soignée, aux détails glauques, qui finalement ne manquait pas d’une forme de poésie…

Les années ont passé, les blessures se sont doucement refermées,  mais Halloween garde à nos yeux ce formidable pouvoir d’oser rire de tout et de ce qu’on ne comprend pas, de prendre du recul, et grandir malgré tout…

Alors quand Edouard a dit qu'il voulait faire une fête, et qu'il est parti chercher le carton de déco sorcière à la cave, on a dit : "on peut t'aider ?"

DSC_0046

 DSC_0057   DSC_0050

DSC_0015

la sorcière coud japonais...

 

DSC_0036

DSC_0055

 

Et puis aujourd ‘hui, je voudrais souhaiter un joyeux anniversaire à mon neveu Paul qui fête ses 16 ans !

(Petit Paul à bien grandi !)

Happy Birthday Paul !

P8250605

P8250588

(ça va t'agacer, Paul, mais qu'est ce que tu ressembles à ta mère... je sais de quoi je parle.., je suis sa grande soeur !)